Cheap Website Traffic
genie civil

Norvège, Allemagne, Pays-Bas, Danemark… la pression monte contre le Qatar

Summary

Depuis la parution d’un article du Guardian évoquant les conditions des travailleurs immigrés au Qatar, plusieurs sélections comme l’Allemagne ou la Norvège ont pris position, durant les matchs des éliminatoires, pour demander le respect des droits humain dans le pays-hôte […]


Depuis la parution d’un article du Guardian évoquant les conditions des travailleurs immigrés au Qatar, plusieurs sélections comme l’Allemagne ou la Norvège ont pris position, durant les matchs des éliminatoires, pour demander le respect des droits humain dans le pays-hôte de la prochaine Coupe du monde.

Le sujet s’est inévitablement invité dans la première semaines des éliminatoires européens pour la Coupe du monde au Qatar. Ce samedi encore, à la veille du match des Bleus contre le Kazakhstan (dimanche, 15h) et entre deux relances sur les enjeux de la rencontre, la question a été posée à Hugo Lloris.

“C’est une bonne chose, a affirmé le capitaine français à propos des messages de protestation contre le traitement des ouvrier étrangers sur les chantiers qataris. Les joueurs ont le droit de se manifester. En tout cas, il n’y a aucun joueur qui est insensible à ce qui a été dit ou écrit par rapport à tout ça.”

La parution d’une enquête dans The Guardian a effectivement suscité l’émoi. Au début du mois de mars, le journal britannique révelait que plus de 6.500 ouvriers originaires d’Inde, du Pakistan, du Nepal ou encore du Bangladesh avaient perdu la vie au Qatar depuis l’attribution du Mondial 2022, en 2010. Notamment sur les chantiers. Les premières conséquences de ces révélations ne se sont pas faites attendre: une semaine après, l’idée d’un boycott enflait en Norvège. Par la suite, le football norvérgien, réuni en congrès, décidait de repousser à juin 2021 l’examen de cette solution radicale.

Les t-shirts norvégiens, allemands et néerlandais

Difficile de savoir si la Norvège ira jusqu’à boycotter la prochaine Coupe du monde. Mais mercredi, les coéquipiers d’Erling Haaland n’ont pas hésité à faire passer un message fort en portant des tee-shirts appelant au respect des droits humains avant le coup d’envoi de leur match contre Gibraltar (3-0). Le lendemain, dans le sillage de la sélection norvégienne, les Allemands décidaient eux aussi de monter en créneau avant leur match contre l’Islande en formant les mots “Human rights” (droits de l’Homme) sur leur tee-shirt.

Le mouvement de protestation était lancé et les actions norvégiennes puis allemandes ont fait des émules. Ce samedi, juste avant d’affronter la Lettonie à la Johan-Cruyff-Arena, les Néerlandais ont à leur tour décidé de faire passer un message. “Le football soutient le changement”, était-il écrit sur le tee-shirt des Oranjes.

“Le Qatar est l’endroit où nous aimerions devenir champions du monde, précise la sélection néerlandaise dans un communiqué. Mais pas sans regarder en dehors des sentiers battus. C’est pourquoi nous utilisons notre football pour le changement. Ensemble.” Dans le même temps, avant de défier la Turquie, les Norvégiens ont récidivé en se demandant qui seraient les “prochains” à prendre position.

Les Danois ont prévu une action contre la Moldavie

Dimanche, le Danermak devrait venir allonger la liste des sélections étant montées au créneau. La sélection a d’ores et déjà annoncé que ses joueurs organiseront une mobilisation – sans en dévoiler la forme – lors du match de qualification les opposant à la Moldavie. “Les joueurs de l’équipe nationale masculine ont décidé de marquer le besoin de changement au Qatar”, a déclaré la Fédération danoise de football dans un communiqué. Quelque chose nous dit que ce ne sera pas la dernière…


Source link

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :