website average bounce rate

les participants à la réd’Alger viseront la stabilité du marché Algérie

Certains participants à la réunion de l’Opep et non-OPEP qui se tiendra le 23 septembre à Alger commencent déjà à divulguer leurs intentions envers cet important rendez-vous à travers lequel les producteurs comptent adopter une nouvelle stratégie afin de garder l’équilibre actuel des prix.

Le ministre Russe de l’énergie Alexandre Novak a indiqué que plusieurs  scénarios possibles portant sur la production de pétrole, peuvent être soumis à discussion lors de cette réunion entre les pays membres de l’OPEP et autres producteurs membres.

Questionné par des journalistes, sur la possibilité d’avoir une augmentation de la production au delà des niveaux fixés durant la dernière réunion de juillet, Novak a indiqué que « nous avons la possibilité de discuter de plusieurs scénarios possibles, » expliquant que lors de cette réunion, « nous discuterons des prévisions de l’offre et de la demande au quatrième trimestre » de cette année. Le ministre Russe a par ailleurs souligné que son pays est prêt à discuter de la coopération avec les Etats-Unis pour équilibrer le marché pétrolier, mais il  n’a pas encore entamé les négociations pour le moment.

Pour sa part, le ministre koweïtien du Pétrole, Bakhit Al Rachidi, a déclaré récemment que  durant la réunion d’Alger  les chiffres de production de l’Opep  et des pays en dehors de l’Opep seront examinés , et avant la fin de l’année en cours, il y aura un accord sur un mécanisme de suivi de la production l’année prochaine ».

Pour sa part, Hossein Kazempour Ardebili, le représentant de l’Iran à l’OPEP, a estimé que l’Arabie Saoudite obéit aux desseins des USA,notamment après l’entrée en vigueur des sanctions américaines obligeant son pays  à baisser ses exportations

Quant au secrétaire général de l’Opep M. Muhammed Barkindo a indiqué, en marge du Forum de l’Energie à Foujeirah, aux Emirats arabes unis, que les 14 membres de l’Opep et les 11 producteurs non membres du cartel, dont la Russie, doivent se retrouver en décembre et entériner la hausse de la production par un accord « permanent ».

Ainsi, la 10e réunion Comité ministériel conjoint de suivi de l’accord de réduction de la production pétrolière des pays de l’OPEP et non OPEP (JMMC)  étant  composé de quatre pays membres de l’OPEP et de deux pays non membres de l’OPEP  (Russie et Oman)  examinera les développements récents du marché et le rapport fourni par le comité technique mixte concernant le suivi des niveaux de conformité globaux des pays participants .La tenue de cette réunion  sera surement marquée par la conjoncture économique internationale  et les impactes subits par certains membres,suites aux différentes perturbations economiques. à l’image du déclin des exportations du Venezuela, de la Libye , des tensions au  Nigeria, des sanctions américaines contre  l’Iran, ajoutant à cela cette guerre commerciale entre les USA, l’Europe et la Chine  visée par les surtaxes pouvant aboutir  sur un éventuel  ralentissement de l’économie mondiale.



Source link

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :