website average bounce rate

La République tchèque sollicite l’expérience algérienne Algérie

L’Ambassade de la République tchèque en Algérie lance un appel à propositions des Projets d’aide publique au développement (PAPD, dit aussi «projet local») pour l’année 2019.  Les projets devraient être consacrés à l’éducation, les services sociaux et la santé, ou à la protection d’environnement.

Selon un communiqué de l’UE, l’aide publique au développement de la République tchèque soutient des objectifs  comme la gestion démocratique de l’administration publique, traitement soutenable de ressources naturelles, développement économique, agriculture et développement des régions rurales et progrès social inclusif.

Les projets peuvent s’orienter, selon la même source,  aux différents secteurs – de préférence l’éducation, les services sociaux et la santé, la protection d’environnement.

Le financement offert par la République tchèque pour chaque projet admis varie entre 200 000 et 500 000 CZK (couronne tchèque; environ 8 000 – 20 000 €). On offre aussi la possibilité du cofinancement.

La somme totale des frais personnels, administratifs, et de voyage ne doivent pas dépasser 25 % du budget total du PAPD, ajoute-t-on.

L’organisation, bénéficiant du financement du PAPD, devrait avoir une capacité juridique en Algérie, ou en République Mali respectivement. Les types des bénéficiaires éligibles sont les Organisations non gouvernementales, communautaires, et à but non lucratif; Institutions académiques ayant expériences et capacité de mise en œuvre des projets de développement; Institutions municipales, régionales ou agences d’Etat ayant expériences et capacité de mise en œuvre des projets de développement.

« La grande partie du financement du PAPD est destinée aux organisations locales de la société civile (y compris les organisations non gouvernementales). Les institutions d’Etat, municipales ou régionales peuvent se qualifier au financement PAPD, à condition que leurs projets soient essentiellement de nature locale », indique-t-on.

L’UE précise dans son communiqué que toutes les propositions doivent être présentées à l’Ambassade de la République tchèque, sur un formulaire sous forme physique, dûment remplies et signées, et simultanément par voie électronique (un formulaire scanné, caché et signé).

La durée maximale de la mise en œuvre du PAPD ne devrait pas dépasser le 31 octobre 2019, y compris la présentation du rapport final de la réalisation du projet.

Les bénéficiaires devraient soumettre leurs propositions à l’Ambassade de la République tchèque au plus tard le 10 octobre 2018.

Le comité d’évaluation de l’Ambassade va évaluer tous les projets et suggérer les PAPD qui répondent entièrement aux critères proposés. La décision finale et l’allocation de ressources budgétaires est adoptée par le comité de sélection auprès du Ministère des affaires étrangères de la République tchèque. Le bénéficiaire dont le projet sera accepté pour le financement sera invité à signer le contrat de la mise en œuvre du PAPD avec l’Ambassade de la République tchèque le 31 mars 2019 au plus tard.  Toutes les activités PAPD doivent être mise en place au cours de l’année 2019 respectant le délai du 31 octobre 2019.



Source link

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :