website average bounce rate

la Chine n’est pas venue en colonisateur en Afrique Algérie

«Les relations algéro-sud-africaines sont fortement ancrées dans l’histoire des deux pays et se renforcent de jour en jour», a affirmé l’Ambassadeur de l’Afrique du Sud en Algérie, Thakuzani Denis Delomo, en déclarant à propos de la coopération sino-afriaine que «la Chine n’est pas venue dans ses relations avec l’Afrique sur la base de domination coloniale».

En effet, dans un entretien accordé jeudi 6 septembre à Radio Algérie Internatonal (RAI), M. Thakuzani a rappelé la récente visite en Afrique du Sud du Ministre des affaires étrangères Abdelkader Messahel, lors de laquelle un protocole d’accord a été signé entre les deux pays, et durant laquelle visite, le chef de la diplomatie algérienne a mis l’accent sur «la coopération entre les deux pays dans plusieurs domaines, notamment le commerce, l’industrie, la diplomatie, la défense, la sécurité et le développement social».
«Le renforcement de la coopération économique entre l’Algérie et l’Afrique du Sud était au cœur de la réunion entre les ministres des Affaires étrangères algérien et sud-africain», a souligné le diplomate sud-africain.
Evoquant la coopération sino-africaine, M. Thakuzani tout en soulignant que «la Chine a la deuxième économie mondiale et a une approche différente», il a déclaré que «la Chine n’est pas venue dans ses relations avec l’Afrique sur la base de domination coloniale ou venant s’imposer, elle vient sur la base d’un partenariat économique considérant ses relations avec l’Afrique selon le principe «Gagnant-gagnant»».
«Cette approche de la coopération Sud-Sud est plus importante d’autant qu’elle permet un développement en mettant en chantier de nombreux projets, conclut l’ambassadeur sud-africain», a-t-il expliqué.
Dans les relations algéro-sud-africaines, M. Thakuzani a estimé que ce domaine «avait eu une grande attention», puisqu’il est jugé, selon lui «nécessaire de développer le travail diplomatique entre les deux pays à l’objet de poursuivre la consultation et accentuer l’organisation de nombreuses réunions et forums».
Concernant les questions liées à la lutte contre le terrorisme, le crime organisé et l’immigration clandestine, l’Ambassadeur Sud-africain a expliqué que « l’approche algéro-sud-africaine est similaire», car, selon ces propos «les deux pays travaillent à unifier les visions au sein de l’Union africaine».
Dans ce sens, il a précisé que «si nous avons la même approche entre tous les pays de l’Union africaine à ces questions, le continent africain est capable d’affronter ces défis et est en mesure de relever le défi du développement économique et social en attirant des investissements».
«Cet objectif ne peut être réalisé sans une réelle union entre les peuples du continent», a-t-il insisté.
Pour l’Ambassadeur «les questions de sécurité étaient une priorité absolue», et que «les Africains doivent parler dans une même voix et s’efforcer de trouver eux-mêmes des solutions à leurs problèmes et ne pas attendre d’être imposées de l’extérieur». Avant de souligner aussi, qu’il ne pouvait y avoir de développement sur le continent africain sans paix et stabilité.



Source link

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :