website average bounce rate

En 2019, la planche à billets sera sollicitée dans des proportions importantes Algrie

On se souvient que le budget 2018 avait t marqu par une forte expansion des dpenses publiques, estime plus de 21% par le ministre des Finances.

En cause, une hausse exceptionnelle du budget dquipement (de plus de 50%) couvrant notamment la relance des projets gels dans les secteurs de lducation nationale, de la sant et des ressources en eaux, ainsi quun effort plus soutenu en direction du dveloppement local.

Dans un virage 180 degrs, la stratgie de rduction des dficits entame en 2016 par le gouvernement Sellal tait donc renvoye des jours meilleurs. Nanmoins, le nouvel Excutif dirig par Ahmed Ouyahia promettait un retour la discipline budgtaire ds 2019 avec des dpenses qui devaient tre rduites 7.500 milliards de dinars. Ce sont les dpenses dquipement qui devaient faire les frais de cette nouvelle cure daustrit avec une rduction de 30% en 2019 et de nouveau de 7% en 2020.

Ce scnario avait t avalis par le prsident de la Rpublique lui-mme lors de la signature de la loi de Finances en dcembre dernier. Se rfrant laugmentation substantielle du budget dquipement pour 2018, le chef de ltat avait relev que cette situation devrait tre une exception, et que lacheminement graduel vers lquilibre des finances publiques devra tre reflt ds 2019 travers une baisse du budget de ltat qui sera inscrit dans le projet de Loi de finances .

Des engagements solennels qui navaient pas manqu de provoquer un certain scepticisme, de surcrot dans un contexte qui sera en 2019 celui dune chance politique majeure.

En avril dernier, le rapport de la Banque Mondiale sur lAlgrie rsumait le sentiment gnral en notant : En 2019, le gouvernement algrien aura bien du mal rsister la tentation de maintenir un niveau lev de dpenses publiques .

Dpenses publiques : le gouvernement na pas rsist la tentation

Pronostic confirm. Le gouvernement na pas rsist la tentation. Lavant-projet de Loi de finances pour 2019, dont TSA dtient une copie, table sur des dpenses de 8.502 milliards de dinars, en trs lgre baisse de 1,5% par rapport aux 8.650 milliards en prvision de clture de lexercice en cours.

Lanne prochaine, les dpenses dquipement devraient se contracter sensiblement aprs leur explosion de 2018 (-12.2% pour les crdits de paiements). En revanche les dpenses de fonctionnement devraient augmenter de 7,5% et frler la barre des 5000 milliards de dinars contre 4580 prvus pour la fin de lanne 2018.

Les promesses de rduction des dpenses ne sont pas compltement oublies mais elles sont dsormais renvoyes 2020 et 2021.

Des recettes stables, mais plus dpendantes du baril

Cot recettes, pas dvolution significative en montant global. Elles devraient stablir en 2019 6.507 milliards de dinars, en hausse dun tout petit +0,2% par rapport aux recettes prvues en clture de 2018.

La structure des recettes volue en revanche sensiblement avec des recettes de fiscalit ptrolires prvues en forte hausse (plus 15 %) plus de 3200 milliards de dinars sur la base dun prix de march du baril de 60 dollars. La fiscalit ordinaire devrait de son ct accuser lanne prochaine une baisse notable, et trs surprenante, de 9%.

Maintien du dficit budgtaire un niveau trs lev

La principale consquence de ces volutions sera le maintien des dficits du budget de ltat et du Trsor public des niveaux particulirement levs. Le document de prsentation du ministre des Finances voque un dficit budgtaire 2 chiffres et encore lgrement suprieur 10% du PIB en 2019 contre 10,8% prvus en 2018.

Le besoin de financement du Trsor pour lanne prochaine est estim plus de 1800 milliards de dinars. On est trs loin des estimations de M. Raouya qui, loccasion de ladoption de la loi sur le financement non conventionnel, voquait un chiffre de 580 milliards de dinars pour 2019.

En labsence dpargne budgtaire, cest donc la planche billets qui sera sollicite de nouveau lanne prochaine, dans des proportions importantes, pour financer le dficit du budget de ltat.

Les montants fournis par la Banque dAlgrie, estims initialement 3000 milliards de dinars pour lensemble de la priode de 5 ans couverte par la loi sur le financement non conventionnel, devrait donc tre largement dpass ds lanne prochaine compte tenu des montants dj engags en 2017 et 2018.

Persistance du dficit externe et rosion des rserves de change

Les dficits externes ne seront pas en reste. Cest avec une trs grande franchise, et apparemment sans aucun tat dme, que le gouvernement dirig par Ahmed Ouyahia envisage dsormais la poursuite de lrosion acclre des rserves de change.

Aprs avoir mentionn un chiffre indit, 90,6 milliards de dollars de montant des rserves fin mai dernier, le document de prsentation du budget prpar par le ministre des Finances voque des soldes de la balance des paiements qui stabliraient -17.2 milliards de dollars en 2019, -14,2 milliards en 2020 et toujours -14 milliards en 2021.

Comme incidence directe dun tel profil de la balance des paiements, lencours des rserves de change sera impact et se contracterait 62, 47.8 puis 33.8 milliards de dollars respectivement en 2019, 2020 et 2021 note le document. Des chiffres qui sont dsormais assez proches des prvisions des institutions financires internationales.

On est trs loin des dclarations du gouvernement Sellal qui, en 2016, annonait encore vouloir dfendre un plancher de 100 milliards de dollars pour les rserves de change du pays.

Aucune visibilit moyen terme

En laissant clairement filer les dficits internes et externes, le gouvernement dAhmed Ouyahia semble ainsi inscrire compltement son action dans une stratgie de court terme qui laisse entier le problme de lajustement de lconomie algrienne au nouveau contexte ptrolier et noffre aucune visibilit financire au-del dun horizon de 3 4 ans.

moins que les prix ptroliers franchissent un nouveau pallier dans les mois venir. Cest le seul espoir auquel semble se raccrocher un Excutif en panne de solutions. Le document labor par le ministre des Finances indique significativement que le prix dquilibre du baril qui permettrait dliminer le gros dficit de la balance des paiement prvu lanne prochaine se situera en 2019 92 dollars.



Source link

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :